AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-- Nous manquons de membres du Vatican. Ils sont cruciaux pour l'intrigue du forum.

Partagez | 
 

 Le Mur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
.................................
Messages : 119
Célébrité sur l'avatar : Lithp
Copyright avatar : Myself

- EVERYDAY IS NOT MY DAY -
État civil: Célibataire.
Classe sociale: Classe Moyenne
Conflit intérieur:

MessageSujet: Le Mur.    Ven 3 Juin - 0:03

Le démon de la mort et de la chance. Ceux qui le connaissaient étaient aussi ceux qui le traquaient désespérément, presque à son plus grand plaisir personnel. En effet, il était loin d’être ceux qui s’inquiétaient. Non, Baltazar était l’Immortel. Baltazar était l’Insaisissable dans un corps à apparence humaine. Il avait le pouvoir tout puissant de faire tourner le vent de la chance. Plus encore, il n’avait pas à se salir les mains pour éliminer un individu devenu trop gênant. Pas même un claquement de doigt. Il suffisait qu’il le désir, qu’il lui souffle, sans levers le petit doigt, quelques pensées, quelques mots mortels qui entrainent inévitablement à une mort certaine qu’il tente à chaque fois de faire la plus originale possible. La dernière vie qu’il avait enlevée, toutefois, avait été brisée devant près de trois témoins, chose dont il n’avait absolument pas l’habitude. Généralement, il se montrait même plutôt discret. Après tout, il effectuer le meurtre parfait : pousser les gens au suicide ne laissait pas la moindre trace de sa faute sur les lieux. Sauf que cette fois, c’était plus… flagrant. Une femme de main sur le terrain avait vu la chose sans nécessairement avoir eut l’occasion de parfaitement comprendre ce qui s’était passé. L’homme d’autorité s’était néanmoins tiré une balle dans la tête, sans plus de cérémonie, et lui avait filé, aussi rapidement que possible. La blonde l’avait bien interpellé : en vain. Elle n’avait pas retrouvé sa trace. Du moins avait-il tout fait en sorte qu’elle ne le puisse, mais qu’au contraire, lui ai l’occasion de la suivre comme son ombre. On ne suivait pas le Démon. C’était lui qui tirait les ficelles. Il était le roi. Il l’avait suivit jusqu’à la Cathédrale, dans le quartier de Bloomsbury. Sans même sans rendre compte elle était entrain de livrer ses alliés entre ses griffes tordues et cruelles. Un sourire flottant sur ses lèvres, il s’appuya sur un mur, du côté de la rue, opposé, et attendit. Car oui, la patience était une vertu qu’il maîtrisait parfaitement en cet instant.

Après un certain temps, ne la voyant pas réapparaitre, il se dit qu’il pouvait très bien s’agir de ce qu’ils cherchaient de lui : qu’il reste à porter de main. Il s’apprêtait à s’éloigner, à quitter les lieux, mais quelque chose en son lui-même, lui hurlait de ne pas le faire. Au contraire, cette petite voix l’incitait même à plutôt se glisser dans l’église, même si ce n’était pas spécialement son endroit préféré sur terre. Il se mordit la lèvre inférieure. Ce n’était peut-être pas l’idée la plus géniale qui soit, mais… mais cette fille ! Elle s’était plu à l’agresser sans qu’il ne lui ait rien fait en particulier. Elle chercherait bien les troubles qu’il n’en aurait rien à faire s’il avait s’agit de quelqu’un d’autre. Mais pas d’une femme travaillant pour ces Hommes de mains. Il devait en savoir plus. Sur quoi ? Sur leur connaissance à son sujet, par exemple, ne serait pas une trop mauvaise idée.

Il s’avança donc d’un pas certain vers l’église, tête haute, vrillant l’intensité bleutée de ses iris. Il poussa d’abord le lourd battant de la porte d’entrée principale, avant de laissant entendre le pas lourd et fier de ses pas, en écho à l’intérieur, dans l’allée. Vide. Ou presque. Il ne semblait y avoir personne, pratiquement. Personne qui l’intéressait vraiment, à dire vrai. Il se permit tout de même de jeter un coup d’œil aux œuvres religieuses qui ornaient le lieu Saint, par endroit. Intéressant, malgré tout. Fait pour impressionné, pour garder ses citoyen sous contrôle, surtout, pour garder leur respect et éviter de perdre leur estime. C’était une méthode puérile et ridicule, à son avis.

[HJ: désolé pour le temps et la petitesse.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.................................
Messages : 71
Célébrité sur l'avatar : Drew Barrymore
Copyright avatar : Litlemusa

- EVERYDAY IS NOT MY DAY -
État civil: Celibataire
Classe sociale: Classe Moyenne
Conflit intérieur:

MessageSujet: Re: Le Mur.    Mer 8 Juin - 15:47

Cette journée pouvait facilement être qualifié par Élie de "mouvementée"... Autant dire que c'était un euphémisme par rapport à ce qui allait suivre, car en effet, la journée n'était pas encore finit! Après qu'elle ait tenté, sans succès, de suivre l'étrange inconnu qui l'avait mené par le bout du nez et avait finit par s'enfuir. N'ayant pas eut de chance sur ce coup là, elle désespéra et abandonna les poursuites. Après tout, elle n'était pas certaine qu'il s'agisse d'un être mythique dangereux! Mais dans le doute, il valait mieux aller parler de ces soupçons au père Standford.
Aussitôt dit, aussitôt fait, elle était littéralement tombé sur le prêtre dans la cathédrale de Saint-Paul qui, par chance n'était pas très loin de là où elle errait pitoyablement à la recherche de cet énergumène suspect.

Elle ne lui laissa même pas le temps de répondre et débita presque d'un seul trait:
"Bonjour mon père! Petit soucis, je peux vous parler en privé? Oui! C'est partit!" lui dit elle avec un immense sourire qui signifiait toujours qu'elle avait une mauvaise nouvelle à lui annoncer, tout en lui tirant la manche pour qu'ils aillent à l'abri des oreilles indiscrètes en lui signifiant que c'était plutôt pressé!

Une fois le pauvre prêtre attiré à l'écart, elle se mit à lui expliquer la situation:
"Très bien, alors écoutez moi, j'ai besoin de vos lumières: ce matin j'ai croisé un type plutôt louche et mon instinct me fait penser que ça pourrait bien être un mythique et plutôt dangereux! Il s'est passé plein d’événements curieux et inexplicable autour de lui ! En moins de dix minutes où j'ai été présente à côté de lui, un homme s'est jeté par dessus un pont, et un flic s'est tiré une balle dans la tête comme ça!
Ah oui, je vous ai dit que je me suis faite arrêté? Mais pas de soucis, il ne connaît pas mon identité, par chance je n'avais pas mes papiers sur moi! Mais c'est pas l'important, le problème c'est que je n'ai jamais vu ce genre de phénomène avant... Vous avez une petite idée?"
dit-elle en le regardant presque avec effarement tout en reprenant son souffle après sa tirade.

Bon, d'accord, elle avait un peu résumé grossièrement la situation, mais elle n'était pas certaine que tous les détails soient important, et surtout il n'avait pas envies d'entendre que la jeune femme s'était attirer des problèmes avec la justice! Elle savait que si jamais elle se faisait arrêter, le Vatican nierait en bloc tout ce qu'elle pourrait dire sur le fait qu'elle travaillait pour eux. C'était une des conditions qu'on avait bien prit soin de leur expliquer dés le premier jour de leur engagement! Mais ce qui importait le plus dans cette histoire pour Élie, c'était de décevoir ses parents et André...

Mais bon, le problème restait entier... Et avec Arthur qui avait disparut, leur meilleur chercheur avait vraiment choisit le bon moment! Mais inutile de le réprimander le pauvre, il n'y avait plus qu'à espérer que les éléments qu'avait Élie et la connaissance de Standford suffirait à découvrir l'identité de l'homme avant qu'il ne fasse d'autres victimes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le Mur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CURSE DIARY ™ :: Bloomsbury :: Cathédrale Saint-Paul-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com